Voir vos messages    Voir vos messages  
 + Enregistrement
  • First Image

    web applications

    Lorema psum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

  • First Image

    web applications

    Lorema psum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

  • First Image

    web applications

    Lorema psum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

  • First Image

    web applications

    Lorema psum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

    Reseaux sociaux

  • deviantart
  • Flux rss
  • Twitter
  • facebook
  • stuble
  • delicious
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Liens recommandés
IDEOZ Voyage, voyagez curieux





"J'ai vu de nombreux jeunes enseignants s'écrouler dans mon bureau"...

Publié par Christophe Chart le 30/05/2012 14:30:00 (214 lectures) Articles du même auteur
Nicole Bailly est psy­cho­logue sco­laire au sein d'un centre social dans les Yvelines, retrai­tée de l'Education natio­nale depuis 2007. Dans "Mon autre monde", un ouvrage consul­table sur le site de l'OZP, elle raconte ses 20 ans d'exercice en ZEP. Entretien...






 - OZP - Observatoire des Zones Prioritaires

Nicole Bailly est psy­cho­logue sco­laire au sein d'un centre social dans les Yvelines, retrai­tée de l'Education natio­nale depuis 2007. Dans "Mon autre monde", un ouvrage consul­table sur le site de l'OZP, elle raconte ses 20 ans d'exercice en ZEP. Entretien.
A quelles pro­blé­ma­tiques avez-vous été confron­tée en ZEP ?

J'ai été au contact de popu­la­tions en grandes dif­fi­cul­tés sco­laires et sociales, pour les­quelles tout était une épreuve : de la confron­ta­tion avec les ser­vices éduca­tifs, avec la méde­cine sco­laire jusqu'à celle avec la jus­tice. J'ai vu de nom­breux jeunes ensei­gnants s'écrouler dans mon bureau au bout d'un an. Ils croyaient un peu naï­ve­ment qu'ils par­vien­draient à apprendre à lire aux trois quarts de leurs élèves dès la fin du 1er tri­mestre alors qu'en réa­lité, un quart ne savait tou­jours pas lire à la fin de l'année. J'ai voulu écrire ce livre pour les futurs psy­cho­logues sco­laires et ensei­gnants. Comme ils n'ont plus de for­ma­tion réelle, ils ne savent rien du quo­ti­dien qui les attend sur le ter­rain. Je sou­haite que mon témoi­gnage soit un outil de for­ma­tion, afin que les nou­veaux ensei­gnants puissent se poser les bonnes ques­tions, avant d'y être confrontés.
La situa­tion s'est-elle dégra­dée au cours de votre carrière ?

A l'évidence, oui. Le prin­ci­pal pro­blème est le sui­vant : dès qu'une famille com­mence à s'en sor­tir, elle quitte le quar­tier et d'autres arrivent avec des dif­fi­cul­tés encore plus grandes : chô­mage, pro­blèmes d'argent, sépa­ra­tion... Ce n'est pas la faute de l'école. On a d'ailleurs ren­con­tré des ins­pec­teurs de l'éducation natio­nale extra­or­di­naires et nos équipes fonc­tion­naient du mieux qu'elles le pou­vaient. Mais il y a eu des coupes sombres et des manques impor­tants : les non rem­pla­ce­ments de postes, la fin des emplois-jeunes, la pénu­rie d'auxiliaires de vie sco­laire... J'ai aussi vu une CLIS (Classe d'inclusion sco­laire) fonc­tion­ner pen­dant deux ans sans titu­laire, donc sans ensei­gnant spé­cia­lisé. Et comme les parents ne se bagarrent pas autant que ceux des com­munes favo­ri­sées, la situa­tion n'évolue pas.

Vous appe­lez de vos vœux "une poli­tique auda­cieuse pour une réelle égalité des chances". Que préconisez-vous ?
D'abord, recréer une vraie for­ma­tion des ensei­gnants. Il y a de quoi espé­rer avec le nou­veau gou­ver­ne­ment, mais je reste dans l'attente. Il faut que le contenu de la for­ma­tion soit aussi large que pos­sible et qu'il ne porte pas uni­que­ment sur les dis­ci­plines. Je ne sais plus com­bien de fois j'ai entendu des jeunes ensei­gnants se plaindre de n'avoir reçu ni for­ma­tion péda­go­gique ni for­ma­tion psycho-sociale. Actuellement, ils sont for­més pour ensei­gner des conte­nus didac­tiques, mais pas sur la manière de trans­mettre leur savoir, ni sur la façon d'éveiller le désir d'apprendre. Je suis égale­ment convain­cue qu'il faut davan­tage tra­vailler en binôme dans une classe de ZEP. J'ai connu des classes qui ont explosé car leur ins­tit' se retrou­vait démuni face à des élèves sans limite. Et la plu­part du temps, quand un ensei­gnant n'y arrive pas, il culpa­bi­lise. Le fait d'échanger avec un col­lègue per­met de rela­ti­vi­ser et sou­vent de sur­mon­ter le pro­blème. Quant aux rythmes sco­laires, le réta­blis­se­ment de la semaine de cinq jours est une bonne chose à condi­tion de remettre l'école le samedi matin. Par expé­rience, c'est essen­tiel pour les familles pauvres, sinon leurs enfants tournent en rond lorsqu'il n'y a pas cours.

Quelle place doivent occu­per les psy­cho­logues dans les écoles ?

Ils sont un maillon essen­tiel au sein des réseaux d'aides spé­cia­li­sées aux élèves en dif­fi­cul­tés. Il faut donc remettre en place les RASED. En ZEP par­ti­cu­liè­re­ment, les psy­cho­logues ont un rôle de sou­tien impor­tant des équipes ensei­gnantes et des familles. Tout comme les maîtres E et G, les psy­cho­logues sont les seuls spé­cia­listes qui sont acces­sibles gra­tui­te­ment sur le ter­rain, sachant qu'il est très dif­fi­cile pour les familles du Quart Monde de se rendre spon­ta­né­ment dans les Centre médico-psychologiques (CMP). Les psy­cho­logues sco­laires doivent être "mul­ti­fonc­tion­nels". Ils ne doivent pas s'enfermer dans leur tour d'ivoire mais col­la­bo­rer avec les membres de l'équipe ensei­gnante et faire un tra­vail aussi bien avec les enfants qu'avec les adultes. Nous n'avons pas toutes les solu­tions, mais nous pou­vons aider à les trouver.

Charles Centofanti

Lire l'ouvrage de Nicole Bailly sur le site de l'Observatoire des Zones Prioritaires (OZP), "Mon autre monde".

Source : vousnousils.fr

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Signets Sociaux
Mettre en favoris dans Blinklist Mettre en favoris dans del.icio.us Mettre en favoris dans Digg Mettre en favoris dans Fark Mettre en favoris dans Furl Mettre en favoris dans Newsvine Mettre en favoris dans Reddit Mettre en favoris dans Simpy Mettre en favoris dans Spurl Mettre en favoris dans Yahoo Mettre en favoris dans Balatarin Mettre en favoris dans Faceboom Mettre en favoris dans Twitter Mettre en favoris dans Scripstyle Mettre en favoris dans Stumble Mettre en favoris dans Technorati Mettre en favoris dans Mixx Mettre en favoris dans Myspace Mettre en favoris dans Designfloat Mettre en favoris dans Google Plus Mettre en favoris dans Google Reader Mettre en favoris dans Google Bookmarks
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site Internet*
Message*
Code de Confirmation*
6 - 2 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10