Voir vos messages    Voir vos messages  
 + Enregistrement
  • First Image

    web applications

    Lorema psum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

  • First Image

    web applications

    Lorema psum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

  • First Image

    web applications

    Lorema psum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

  • First Image

    web applications

    Lorema psum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

    Reseaux sociaux

  • deviantart
  • Flux rss
  • Twitter
  • facebook
  • stuble
  • delicious
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !




El Gusto : Ça y est je l'ai vu!

Publié par Pénélope Timiste le 22/05/2012 11:20:00 (381 lectures) Articles du même auteur
Hier soir, je l’ai vu ce film que j’attendais, ce « El Gusto ». Et je ne regrette pas. Que d’émotions ! Dans d’excellentes conditions, en plus… une grande salle, et quelques amis. J’ai retrouvé avec plaisir les deux messieurs avec qui j’avais fait mon voyage, en juin dernier à Alger....






Hier soir, je l’ai vu ce film que j’attendais, ce « El Gusto ». Et je ne regrette pas. Que d’émotions ! Dans d’excellentes conditions, en plus… une grande salle, et quelques amis. J’ai retrouvé avec plaisir les deux messieurs avec qui j’avais fait mon voyage, en juin dernier à Alger. Et puis j’ai rejoint mes deux copines artistes.

Que d’émotions ! Oui ! C’est la belle histoire de vieux bonshommes qui se souviennent de leur enfance musicale dans la Casbah d’Alger, avant la révolution. Eux, ils disent « révolution » pour ce qu’on a appelé, longtemps, au prix d'un certain mépris du sang, « les évènements ». C’est l’histoire de gens pauvres, mais dignes, oubliés.

Images somptueuses de la Ville Blanche et de sa Casbah, où courent des enfants. Il y a des sourires et des rires. Et puis les larmes de ces vieux messieurs, qui parlent avec nostalgie du foisonnement musical qui vit naître le « Chaâbi », musique arabo-andalouse aux origines métisses.

Les larmes de ces messieurs… je sentais les miennes proches. Et une certaine colère quand les images d’archives sont venues raconter les séparations. A plus de 50 ans de cette révolution, on prend la mesure de la bêtise qui a jeté deux peuples dans une guerre fratricide… Et si l’appel de 1954 du FLN avait été entendu, il ne l’a pas été…

 

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Signets Sociaux
Mettre en favoris dans Blinklist Mettre en favoris dans del.icio.us Mettre en favoris dans Digg Mettre en favoris dans Fark Mettre en favoris dans Furl Mettre en favoris dans Newsvine Mettre en favoris dans Reddit Mettre en favoris dans Simpy Mettre en favoris dans Spurl Mettre en favoris dans Yahoo Mettre en favoris dans Balatarin Mettre en favoris dans Faceboom Mettre en favoris dans Twitter Mettre en favoris dans Scripstyle Mettre en favoris dans Stumble Mettre en favoris dans Technorati Mettre en favoris dans Mixx Mettre en favoris dans Myspace Mettre en favoris dans Designfloat Mettre en favoris dans Google Plus Mettre en favoris dans Google Reader Mettre en favoris dans Google Bookmarks
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site Internet*
Message*
Code de Confirmation*
2 + 8 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10