Voir vos messages    Voir vos messages  
 + Enregistrement
  • First Image

    web applications

    Lorema psum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

  • First Image

    web applications

    Lorema psum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

  • First Image

    web applications

    Lorema psum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

  • First Image

    web applications

    Lorema psum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.

    Reseaux sociaux

  • deviantart
  • Flux rss
  • Twitter
  • facebook
  • stuble
  • delicious
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Liens recommandés
IDEOZ Voyage, voyagez curieux





Le Président et son « Challenger »

Publié par Le Chat le 05/05/2012 10:10:00 (293 lectures) Articles du même auteur
A quelques jours du second tour, François Hollande fait toujours figure de grand favori. ...







A quelques jours du second tour, François Hollande fait toujours figure de grand favori. Nicolas Sarkozy espère toujours. Les fins de campagne se caractérisent toujours par l’outrance. En l’occurrence, voilà que le passé s’invite dans le débat.

L’Humanité publiant à sa une la photo du maréchal Pétain à côté de celle de Nicolas Sarkozy, coupable selon le quotidien communiste de vouloir célébrer, le 1er Mai, la fête du “vrai” Travail. Expression jugée maladroite en période de chômage en hausse. Le président-candidat s’en est excusé.

Mais que vient faire Pétain dans l’affaire ? “Travail, famille, patrie” était sa devise, que moquait, en privé, le général de Gaulle : « Le travail ? Il n’a jamais travaillé. La famille ? Il n’a pas eu d’enfant. Et la patrie ? Il vend la France aux Allemands. »

Un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. Nicolas Sarkozy, né en 1955, parle de travail, de famille, de nation dans ses discours, et le raccourci est pris. Comme si ces mots-là étaient hors la loi. Ce procès n’est pas nouveau. Pour avoir déclaré en décembre 2009, devant des agriculteurs : « La terre fait partie de l’identité nationale », le Parti communiste dénonçait déjà son « pétainisme nauséabond ». Le Maréchal ayant dit : « La terre ne ment pas. » Bonjour les amalgames !

Le président-candidat ayant riposté : « Être traité de fasciste par un communiste est un honneur », s’est attiré les foudres de Jean-Luc Mélenchon. Cette phrase étant, selon lui, une reprise mot pour mot d’une citation de Pierre Laval, le collabo qui souhaitait la victoire des nazis, qui avait organisé la rencontre de Pétain et de Hitler à Montoire, en 1940. « Sarkozy veut-il inoculer ce poison de la collaboration ? », s’est-il indigné. Mélenchon débloque. Aucun historien interrogé n’a pu nous dire où il avait pu trouver cette citation de Laval. En plus, aujourd’hui, pas un électeur sur dix ne sait vraiment qui étaient Pétain et Laval. Mais si l’on veut vraiment accuser quelqu’un d’être “pétainiste”, le seul à l’avoir fréquenté, loué, et s’être fait décorer par lui de la francisque s’appelle François Mitterrand, qui demeure l’idole de Mélenchon. Rappelons que Laval, avant de pactiser avec l’Allemagne, avait été un socialiste révolutionnaire comme lui. Et l’Humanité, qui fait la leçon en regardant le rétroviseur, oublie que les communistes ont de grosses ardoises : notamment ils soutenaient le pacte germano-soviétique en 1940. Allons même plus loin. Si les mots “travail”, “famille”, “terre” sont trop connotés pour être employés aujourd’hui, il faudrait aussi rayer le mot “socialiste” du vocabulaire politique puisque Hitler a fondé le Parti national-socialiste allemand. Voyez où nous mène le ridicule.

En réalité, la gauche accuse Nicolas Sarkozy d’extrême-droitiser sa campagne pour draguer les électeurs de Marine Le Pen. Or, il a publiquement refusé toute alliance avec elle et se dit étranger à ses valeurs. Mais il a besoin des voix de ses électeurs. François Hollande lui aussi, qui les appelle à la rescousse. Mais quand c’est lui, on s’extasie : quel rassembleur ! Quand c’est Sarkozy, on s’indigne : « Quel diviseur ! » Deux poids, deux mesures.

Catherine Nay 


Discours de Nicolas Sarkozy à Toulon par NicolasSarkozy


Quel président comptez-vous être ? par francoishollande


Discours de Nicolas Sarkozy aux Sables d’Olonne par NicolasSarkozy

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -
Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Signets Sociaux
Mettre en favoris dans Blinklist Mettre en favoris dans del.icio.us Mettre en favoris dans Digg Mettre en favoris dans Fark Mettre en favoris dans Furl Mettre en favoris dans Newsvine Mettre en favoris dans Reddit Mettre en favoris dans Simpy Mettre en favoris dans Spurl Mettre en favoris dans Yahoo Mettre en favoris dans Balatarin Mettre en favoris dans Faceboom Mettre en favoris dans Twitter Mettre en favoris dans Scripstyle Mettre en favoris dans Stumble Mettre en favoris dans Technorati Mettre en favoris dans Mixx Mettre en favoris dans Myspace Mettre en favoris dans Designfloat Mettre en favoris dans Google Plus Mettre en favoris dans Google Reader Mettre en favoris dans Google Bookmarks
 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site Internet*
Message*
Code de Confirmation*
5 - 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10