Comment utiliser un frein moteur correctement ?

Comment utiliser un frein moteur correctement ?

Encore méconnu par bon nombre de conducteurs, l’usage d’un frein moteur est très recommandé par les éco-driving. Il s’agit d’une technique très avantageuse pour le conducteur non seulement pour des raisons de sécurité, mais aussi de façon à éviter la surconsommation. Cela s’explique par le fait que freiner sur le moteur signifie rétrograder à une vitesse inférieure de façon correcte, mais aussi naturelle. Cependant, pour ne pas abîmer le moteur, ce procédé doit être fait correctement et suivant certaines normes.

Pourquoi utiliser le frein moteur ?

Le code de la route précise aux candidats qui vont passer l’examen de conduit que le frein moteur est une aide précieuse qui est plus avantageuse qu’efficace. Il permet à chaque conducteur de consommer moins d’essence et de ralentir la vitesse du véhicule sans le stopper pour des raisons de sécurité. Comme il permet donc de limiter la vitesse du véhicule, l’usage de ce dispositif aidera la carrosserie de dévaler une pente sans faire une sortie de route notamment au niveau des montagnes ou encore lorsqu’un usager doit tracter un véhicule dépourvu de moteur. Ce dispositif peut être également utilisé pour les démarrages en côte sans solliciter l’aide du frein à main. En ce sens, il est souvent utilisé lorsque le conducteur désire ralentir sans freiner, descendre ou encore monter une pente. Pour plus de résultats, il est toujours conseillé d’associer son usage aux pédales de frein. Un tel procédé donne une force de freinage beaucoup plus sécurisée. En associant ces deux types de freinage, vous allez pouvoir économiser beaucoup de carburant en vue de rallonger la durée de vie des pédales. Pour en savoir plus sur son mode de fonctionnement, vous pouvez voir ce site.

Comment le frein à moteur fonctionne-t-il ?

Si vous désirez adopter une mode de conduite respectueuse envers l’environnement alors il faudra opter pour le frein à moteur. Pour ce faire, il vous suffira de relâcher l’accélérateur en vue d’enclencher automatiquement ce dispositif très écologique et économique. Par contre plus un usage plus sécuritaire du frein à moteur, il faut bien comprendre son mode de fonctionnement. Ainsi, lorsque vous lâchez l’accélérateur, vous allez appuyer doucement la pédale du frein pour rétrograder à une vitesse inférieure. C’est de cette manière que vous allez passer de la cinquième à 80 km/ h à la quatrième c’est-à-dire à 60 km/h à la troisième 40km/h pour finir à la deuxième ou première si vous désirez rouler à moins de 20km/h. Une fois la vitesse souhaitée atteinte, vous allez lâcher doucement, mais sûrement l’embrayage au moment où la voiture commence à réagir ou à ralentir. Lorsque vous sentez qu’elle réagit, vous allez maintenir l’embrayage pour ensuite la relâcher à nouveau, mais cette fois de manière définitive. Une fois débrayée, vous allez maintenir vos pieds légèrement sur la pédale de frein pour faire fonctionner les feux. C’est de cette manière que vous pourrez enclencher le frein à moteur de manière sûre. À partir de là, vous pourrez soit rouler doucement tout en maintenant une vitesse stable ou freiner de manière plus sécuritaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *